Rechercher
  • Patricia

Accepter son handicap

Accepter de passer le reste de sa vie avec un handicap n’est pas une chose aisée. Passer du monde des valides à celui des invalides demande du temps. C’est pourtant primordial pour trouver une certaine paix intérieure et surtout pour avancer !


  • Il faut faire le deuil de sa vie d’avant.

Pour ma part, j’ai dû faire le deuil de mes jambes d’avant, celles qui marchaient, couraient, piétinaient, dansaient… Les psychologues disent qu’il faut trois ans pour faire le deuil d’un être cher, le temps de se faire d’autres souvenirs sans ceux qui nous manquent . C’est à peu près ce qu’il m’a fallu. C’est une lutte de tous les jours, mais il ne faut pas lâcher. C’est une épreuve qui doit nous renforcer et non pas nous affaiblir. Je sais combien c’est difficile et je vous assure que réussir à surmonter cet obstacle vous rendra heureux, fort et vous retrouverez la vie belle.




  • Il faut trouver sa juste place.

Vous ne vous trouvez probablement pas à votre place dans cette vie, mais à bien y regarder, nous ne sommes pas les seuls !

Observez ces femmes qui à coup de bistouris et piqûres de botox s'accrochent désespérément au monde des jeunes. Elles refusent obstinément le monde des personnes matures qui est pourtant le leur. Ceux qui veulent absolument vivre comme les “riches” et ne se contentent jamais de ce qu’ils ont. Celles qui veulent à tout prix être dans le monde des “minces” en s’infligeant des régimes plus stupides les uns que les autres.


Rester coincé entre deux mondes est la pire des situations car elle nous rend malheureux. Pour être heureux, il faut accepter de passer dans le monde qui nous correspond et nous épanouira.


  • Il faut retrouver l'estime de soi

Ne surtout pas penser que l'on ne vaut plus rien, que l'on devient inutile. Ce n'est pas vrai ! Ça m'est arrivé et c'est dangereux. Il faut absolument se ressaisir, se trouver d'autres buts et surtout, parler de ce que l'on ressent. Les psychologues sont là pour ça si vous ne voulez pas en parler avec votre famille. Ne le gardez pas pour vous, c'est trop lourd à porter. Peu importe les particularités physiques et morales, vous êtes une personne incroyable à votre façon. Ne soyez pas trop dur avec vous-même.




Ne vous découragez pas et ne laissez personne vous rabaisser . Vous valez bien mieux !



Bises à tous,

Patricia.

520 vues

Dernier article 

Retrouvez-moi sur les réseaux ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

OU

Contactez-moi par mail 

MON LIVRE