Rechercher
  • Patricia

Gérer sa fatigue

La fatigue est l’un des inconvénients le plus difficile à gérer de la SEP .


Il faut apprendre à faire la différence entre ce que le cerveau veut faire et ce que le corps peut faire. Et il y a une grande différence…

Il m’est arrivé souvent de me lever “en forme” et me dire : “je vais en profiter pour faire la salle de bain, ou le frigo, ou les sols etc…” et d’être après 20 minutes, dans le même état qu’un marathonien en fin de course !

C’est énervant, frustrant, fatigant de se rendre compte que le corps ne suit pas. Il faut cependant faire avec et revoir ses prétentions à la baisse : la porte du frigo, le bidet ou le sol de la cuisine !

Tout doit se faire avec parcimonie et entrecoupé de pauses plus ou moins longues. Il faut accepter cet état de fait et ne pas hésiter à demander de l’aide. Il faut apprendre à économiser son énergie.



Certains comportements alimentaires peuvent accentuer cette fatigue.


Le système digestif est le plus gros consommateur d’énergie de notre organisme. Dès que l’on absorbe le moindre aliment, le mécanisme de digestion se met en route de la même façon, que ce soit pour un repas ou pour un bonbon. Après, le cycle est plus ou moins long mais quand vous grignotez, c’est comme si vous mettiez en route le lave linge pour une chaussette...

  • le mélange de certains aliments retarde considérablement le processus de digestion qui, du coup, va durer plus longtemps et utiliser de l’énergie. Il est préférable d’éviter le mélange fruits, fromage blanc et féculent, manger les fruits soit 2 h avant le repas ou 4 h après.

  • Une bonne mastication soulage le travail de l’estomac qui mettra moins de temps à fractionner les aliments avant de les envoyer dans l’intestin.

  • Une hydratation insuffisante affaiblit notre organisme. S’hydrater correctement, c’est l’aider à faire “son travail” plus facilement.

  • Avoir une alimentation saine, équilibrée, riche en fruits et légumes permet d’apporter les nutriments nécessaires et booster ainsi votre organisme.


Le stress fatigue l’organisme, apprendre à le gérer est important. Je vous en parle plus en détail ici.


Faire du sport, contrairement à ce que l’on pourrait penser est vital pour nous et n'accentue pas la fatigue s’il est adapté.



La nature et ses bienfaits peuvent nous aider.

Certaine huiles essentielles permettent de booster l’organisme. Il est impératif cependant de les utiliser avec précaution, de façon ponctuelle, de ne pas s’exposer au soleil juste après, de respecter les doses et de n'utiliser qu'à partir du 3ème mois pour les femmes enceinte et 7 ans pour les enfants.

  • L’huile essentielle d’épinette noire est particulièrement reconnue en cas de fatigue chronique. 1 goutte sur les poignets que vous frictionnez légèrement tout en respirant profondément (sans toucher les narines) le matin, boostera votre organisme.

  • Les huiles essentielles de menthe poivrée, de basilic et bien d’autres encore.

  • Certaines plantes, dites adaptogènes, augmentent les capacités naturelles du corps. Le ginseng et l'éleuthérocoque en sont deux bons exemples.


Cela peut paraître dérisoire pour une personne bien portante, mais pour nous, chaque petite économie d’énergie a son importance.



Prenez soin de vous.


Bises.





332 vues

Dernier article 

Retrouvez-moi sur les réseaux ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

OU

Contactez-moi par mail 

MON LIVRE