Rechercher
  • Patricia

Viande | lactose | soja | gluten : on en mange ou pas ?

LE SOJA


Pour ne plus consommer de lait et de viande, beaucoup de personnes se tournent vers le soja.


ATTENTION !


Consommer en trop grande quantité le soja est dangereux pour la santé pour deux raisons :

  • La première est qu’il contient naturellement des isoflavones, qui sont des hormones végétales. Ces phyto-œstrogènes sont des perturbateurs endocriniens.

  • La deuxième est que le soja utilisé vient à 70% du Brésil, qui est le plus grand consommateur de pesticides et notamment le glyphosate.

La consommation journalière devrait être au maximum d’un verre de boisson à base de soja et d'un steak végétal.




LE LACTOSE


Le problème est que le lait d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui que nos arrière-grands-parents allaient chercher à la ferme tout juste trait. Les vaches broutaient de l’herbe paisiblement, à leur rythme, en regardant les trains passer. Une bonne vache laitière produisait 2.000 kg de lait par ans. Les vaches d’aujourd’hui doivent fournir environ 27.000 kg de lait par an. Pour obtenir ce rendement infernal, des antibiotiques leur sont donnés pour éviter des infections au niveau de leurs pis beaucoup trop sollicités. Elles sont nourries avec des aliments concentrés (maïs, huile de palme, colza et diverses céréales) et ne voient pas souvent la lumière du jour.


Ensuite, le lait est homogénéisé, pasteurisé, dégraissé, transformé en yaourt, fromage, crème dessert, dans lesquels sont ajoutés des additifs et colorants; BREF le lait est devenu un produit industriel qui a perdu toutes ses vertus bénéfiques. Doit-on vraiment croire que cela n’a aucune incidence sur le produit fini ? Qu’il ne peut y avoir d’impacts négatifs sur notre santé ? Non !

Pourtant, le calcium est primordial car il structure le squelette, assure aux os leur dureté, leur solidité et permet une croissance harmonieuse. Il règle le fonctionnement normal du système nerveux, des muscles, du rythme cardiaque . Il contribue à la coagulation sanguine.


Les produits laitiers peuvent être consommés mais doivent être soigneusement sélectionnés. Favorisez les producteurs locaux et/ou BIO de votre région pour faire le plein de calcium !! Vous pouvez vous faire plaisir de temps en temps avec du fromage de bonne qualité. La notion de plaisir est importante. Mais évitez de succomber à tous ces produits laitiers de l’industrie agroalimentaire, qui n’ont aucune valeur nutritive, qui sont trop sucrés et bourrés d’additifs.


Que faire ? Pas de panique ! Il existe plein de sources de calcium !


  • Aliments très riches en calcium (de 500 à 1000 mg pour 100g) : Cantal, Conté, Emmental, Pont L'évêque, Roquefort, Fromage de Hollande, Parmesan

  • Aliments riches en calcium (de 200 à 500 mg pour 100g) : amandes sèches, cresson, œuf (essentiellement le jaune) Camembert,

  • Aliments assez riches (de 50 à 200 mg pour 100g) : abricots secs, artichauts, blettes, cacahuètes grillées, carottes, cassis, châtaignes, choux (toutes les espèces), colin, dattes, endives, épinards, figues sèches, haricots (blancs et verts), huîtres, homard, lentilles, limande, moules, noix sèches, pain d'épice, poireaux, sole, céréales complètes, eaux minérales.




LA VIANDE


L’organisme a un besoin vital de protéine animale, car les acides aminés essentiels s'y trouvent. Je vous en parle plus en détail ici. Cependant, au vu des conditions déplorables et barbares de l’élevage intensif, on est en droit de se poser des questions.


Doit-on arrêter sa consommation de viande au risque d’avoir des carences graves ?


Non !


Arrêter complètement l’apport des protéines animales est dangereux. Il y a, heureusement pour toutes ces pauvres bêtes martyrisées, des solutions.

La protéine de l’œuf est la seule à contenir tous les acides aminés essentiels. On peut donc aisément se passer de viande en la remplaçant par des œufs (bio ou de ferme locale) Les poules sont bien traitées et bien nourries. Les œufs de bonne qualité sont riches en oméga 3 et restent moins chers que la viande.

Pour ceux qui ne peuvent pas se passer de viande, mangez-en deux fois par semaine en évitant celle des grandes surfaces. La viande bio est plus onéreuse, c’est vrai, mais en diminuant sa consommation ça revient au même et surtout c’est meilleur en goût.




LE GLUTEN



Le gluten, ou la protéine du blé, a été introduit dans notre alimentation il y a 10 000 ans environ, quand l’être humain s’est sédentarisé. C’est donc assez récent en comparaison de la viande, des racines, du poisson ou des baies. Notre système digestif a encore un peu de mal à le digérer. Mais, à moins d’être atteint de la maladie cœliaque, il n’est pas nécessaire de s’en passer. Il faut juste ne pas en abuser et (je me répète…) consommer des farines de bonne qualité et non raffinées. Et, comme pour le reste, il faut le consommer modérément.


Voici quelques termes indiquant la présence de gluten dans un produit : amidon de blé, arôme de malt, avoine et dérivés (flocons, farine, etc.), bière, levure, blé, dérivé et farines de blé, chapelure, épeautre, extraits de malt, d'orge ou d'orge malté, farines blanche, de seigle, de gluten, d'orge, de kamut ou d'épeautre, germe de blé et huile de germe de blé, lait malté et liqueur de malte, seigle, seitan, sirop de malt, sirop de glucose, son d'avoine et de blé


Il n’y a pas de gluten dans le riz, le quinoa, les pommes de terre, le soja, le sarrasin, le tapioca et le maïs.



Pour conclure et si selon moi il n'y avait qu'une seule chose à retenir c'est que « Tout est poison, rien n’est poison, c’est une question de dosage. »

Paracelse (1494-1541)




Bises à tous.

110 vues

Dernier article 

Retrouvez-moi sur les réseaux ! 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

OU

Contactez-moi par mail 

MON LIVRE